Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Tel un poème en prose

Tel un poème en prose

Un été automnal sur les collines tel un poème en prose. La brise est une cadence légère que je sens sans l’entendre dans la modestie des arbustes. L’herbe tend vers le jaune, images en ascèse qui séduisent la rhétorique en se comparant à ses fourberies. Pas de célébrations sur ces sentiers à l’exception des suggestions du moineau affairé entre sens et absurde. Et la nature est un corps qui s’allège de son clinquant et de ses atours que mûrissent la figue, le raisin, la grenade et l’oubli de désirs que la pluie ravive. "N’était mon désir obscur de poésie, je n’aurais eu besoin de rien", dit le poète qui, ayant perdu de son enthousiasme, commet moins de fautes et marche. Les médecins lui ont conseillé de marcher sans but précis, pour exercer son cœur à l’insouciance nécessaire à la bonne santé. Et s’il marmonne, son propos est sans importance. L’été est rarement propice à la déclamation. L’été, poème en prose indifférent des aigles tournoyant au firmament. Et l'identité ? je dis.
Il répond : Autodéfense...
L'identité est fille de la naissance. Mais

Mahmoud Darwich, La trace du papillon : pages d'un journal (Eté 2006 - été 2007), Actes Sud, 2009 .- ISBN : 978-2-7427-8264-2

Photo : Castleguard (Pixabay)

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Poésie
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Sur cette terre...

Sur cette terre...

Sur cette terre, il y a ce qui mérite vie : l’hésitation d’avril, l’odeur du pain à l’aube, les...

1 mai 2021
Maintenant après toi

Maintenant après toi

Maintenant, après toi… ayant atteintune rime appropriéeet un exil, les arbres rectifient leur...

3 mai 2021
Ciel bas

Ciel bas

C’est un amour qui va sur ses pieds de soie,Heureux de son exil dans les rues.Un amour petit et...

12 mai 2021
Rien que la lumière

Rien que la lumière

Rien que la lumière.Je n’ai arrêté mon chevalque pour cueillir une rose rougedans le jardin...

13 mai 2021
La voix des collines s'enroue...

La voix des collines s'enroue...

La voix des collines s’enroueau fond de votre gorge : la nuitdoit avoir blesséson écho.Les...

14 mai 2021
Que restera-t-il ?

Que restera-t-il ?

Que restera-t-il des présents du nuage blanc ? - Une fleur de sureau.Que restera-t-il de la...

29 juillet 2021