Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Une occupation civile. La politique<br />
de l’architecture israélienne

Une occupation civile. La politique
de l’architecture israélienne

Ce livre traite de politique et d'architecture - de leurs interactions, de leurs intersections. Il est la somme de travaux d'architectes, d'universitaires et d'auteurs israéliens, qui permet d'examiner le rôle de l'architecture israélienne dans le conflit du Moyen-Orient. À travers des essais, des cartes et des photographies, cet ouvrage démontre comment l'architecture et l'urbanisme sont, en un siècle, passés du statut d'activités professionnelles banales à celui d'instruments tactiques et d'armes stratégiques. Depuis le début du xxe siècle, le projet déclaré du sionisme consistait à bâtir un foyer national pour le peuple juif sur la terre d'Israël. Depuis l'offensive d'implantation des années trente, fondée sur les villages de type Homa Oumigdal (mur et tour) en passant par la planification totale de l'État d'Israël peu après son indépendance, jusqu'à la colonisation des territoires occupés de 1967 à ce jour l'architecture israélienne a été l'instrument concret de la réalisation du projet sioniste, exactement à l'image de son objectif utopique.

La controverse politique et professionnelle qui a suivi l'interdiction de la première édition de cet ouvrage par son éditeur originel, l'Association israélienne des architectes unis, est la preuve flagrante que l'architecture n'est absolument pas une activité innocente. Puisque Israël peut être considéré comme l'un des laboratoires les plus radicaux de notre époque, les questions que pose ce livre doivent être étudiées dans un contexte bien plus large: la politique de l'architecture israélienne n'est finalement pas différente de la politique de toute architecture.

Les Editions de l’imprimeur (Collection Babel architectures) - 2004 - 194 pages
EAN : 9782910735845
Site de l'éditeur

Ouvrage collectif sous la direction de Eyal WEIZMAN et Rafi SEGAL

Eyal Weizman et Rafi Segal sont des architectes israéliens de Tel Aviv. Ils s'occupent de projets théoriques et pratiques. Des expositions liées à "Une occupation civile. La politique de l'architecture israélienne" ont été organisées à la Storefront Gallery à New York, au musée Kunstwerke de Berlin, et au musée Witte de With de Rotterdam.
---

Sur le même sujet :

Forensic architecture

---

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Géographie Cartographie Architecture Urbanisme
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Atlas des Palestiniens

Atlas des Palestiniens

Un peuple en quête d'un État120 cartes et infographies mises à jour pour comprendre l'histoire...

8 février 2021
Géographie de la Palestine

Géographie de la Palestine

T. 1 Géographie physique et historique1933 - françaispar le P. F.-M. AbelAmazon...

12 février 2021
La vérité en ruines.

La vérité en ruines.

Manifeste pour une architecture forensique.Comment, dans un paysage politique en ruines,...

20 mai 2021
31° Nord, 35° Est

31° Nord, 35° Est

Chroniques géographiques de la colonisation israélienne« Ce jour du printemps 1995, je roulais...

15 janvier 2022
A travers les murs. L'architecture<br />
de la nouvelle guerre urbaine

A travers les murs. L'architecture
de la nouvelle guerre urbaine

Lors de la réoccupation des villes de Palestine au printemps 2002, l’armée israélienne a utilisé...

24 février 2022
Stranger in My Own Land

Stranger in My Own Land

Palestine, Israel and One Family's Story of HomeAprès les accords d'Oslo de 1993, une poignée de...

21 septembre 2022